Les locataires se mobilisent pour que leur bailleur, Grenoble Habitat, reste un service public

Le maire de Grenoble, Éric Piolle, a décidé de vendre les actions du bailleur social, Grenoble Habitat, que la ville possède. Par contre la méthode intrigue, la ville de Grenoble a lancé un appel à manifestation d’intérêt pour vendre au plus offrant.

Aucune concertation préalable n’a été entreprise avec les premiers concernés à savoir les 10 000 locataires qui habitent ces logements, mais aussi les salarié·es et plus largement toustes les citoyen·nes Grenoblois propriétaires de ce “bien commun”.

Une vente à un bailleur privé pourrait avoir des conséquences désastreuses sur la qualité du service et le contrôle démocratique de ce service public local.

“Le critère financier ne peut être le seul critère pour décider de l’avenir du bailleur, Houcine, président des Grenoble Habitant·es.

Ainsi, le syndicat des Grenoble Habitant·es et citoyen·nes de Grenoble se mobilise et lance une pétition d’interpellation citoyenne à destination du maire et des élu·es de la ville pour demander de :

  • S’assurer d’une gouvernance publique locale de Grenoble Habitat, en cas de vente des actions détenues par la ville.
  • Proposer au CA de Grenoble Habitat de mettre en place une campagne d’information pour tous les locataires
  • Lancer une enquête préalable pour définir les différentes options permettant de garder un contrôle démocratique sur ce service public de proximité
  • Faire un moratoire sur la vente le temps d’entendre toutes les parties prenantes
  • Créer un comité de suivi du processus de vente avec les locataires issu·es des associations et des représentant·es des salarié·es et bien sûr, les pétitionnaires !

Avec près de 200 signatures aujourd’hui, le premier palier des 50 signatures a été franchi ! Celui-ci permet de lancer un processus de médiation sur le sujet avec la mairie. Fatiha, Houcine, Ouidded, et plus généralement, toustes les Grenoble Habitant·es se mobilisent pour atteindre le prochain palier des 1 000 signatures. 

Sauvons le service public, sauvons le logement social, sauvons Grenoble Habitat !

– Signer la pétition (seules les signatures des habitant·es de Grenoble sont décomptées dans le cadre du dispositif d’interpellation)