Accueil » Actualités par quartiers » Archives pour mars 2018

Mois : mars 2018

Enquête : comment expliquer la différence des prix d’eau d’une ville à l’autre ?

A Paris, où l’eau est gérée en régie publique, un m3 d’eau coûte 3,41€. A Aubervilliers, le SEDIF et Veolia facturent 4,27€ le m3, soit plus de 80 centimes pour un mètre cube d'eau. Une famille composée de quatre personnes paie donc en moyenne 150€ de plus par an à Aubervilliers qu’à Paris. Pourtant, nos voisins parisiens ont un revenu annuel médian plus de 2 fois supérieur à celui d’un albertivillarien. Comment expliquer cette différence ? L'Alliance Citoyenne a mené l'enquête.
A qui la ville d'Aubervilliers achète-telle l'eau ?

Aubervilliers fait partie de la Plaine Commune, une structure intercommunale qui regroupe également les communes de la Courneuve, Saint Ouen, Saint Denis, Stains, Villetaneuse, Pierrefitte sur Seine, Epinay sur Seine et l'Île Saint-Denis. La Plaine Commune est responsable de la gestion de l'eau, et notamment de l'eau courante.
La Plaine Commune est adhérente au Syndicat des eaux d'Île-de-France, le SEDIF. Or, ce syndicat a délégué la production et la distribution de l'eau potable sur le territoire à Véolia Environnement.
 
Mais pourquoi l'eau est aussi chère ?

Le prix de l'eau inclut trois facteurs : l'investissement, la production et l'assainissement.



A Aubervilliers, le prix du mètre carré d'eau est de 4,26€ contre 3,41€ à Paris. Cette différence s'explique par le prix de la production. En effet, à Aubervilliers, Veolia facture 1,47€ la production du mètre carré, alors qu'à Paris, la production gérée en régie publique est facturée à 1,08€.

Face à cette inégalité, les membres de l'Alliance Citoyenne restent convaincus que l’eau doit être un droit accessible à tous et donc à moindre coût. C'est la raison pour laquelle nous demandons, encore, la suspension du paiement des dettes en attendant la fin du moratoire.