10 ans d’organisation du pouvoir citoyen

la construction des alliances citoyennes en France

2012-2014 : Fondation et premières victoires à Grenoble
L'assemblée de décembre 2012 a été organisée par l'association Echo (2010-2012), 290 personnes sont réunies pour partager le récit des injustices vécues.
  • 4 décembre 2012 – Assemblée fondatrice de l’Alliance Citoyenne rassemblant 280 personnes à Seyssins (38)
  • 8 avril 2013 – Victoire des parents d’élèves de l’école des Buttes à la Villeneuve. Demandant la reconstruction et rénovation de leur école, 40 enfants étaient venus faire classe dans le hall de l’hôtel de ville un mois plus tôt parce que leur école n’était plus en état.
  • 23 Septembre 2013 – Inauguration du nouvel accueil des étudiants étrangers obtenu grâce à la mobilisation de l’Alliance Citoyenne depuis 2012.
  • 20 février 2014 – Avec l’obtention de rénovations dans les HLM d’Echirolles par l’Alliance du Village 2, célébration de la 10ème victoire de l’Alliance citoyenne depuis son lancement.
1ère victoire en 2013 : Un guichet d'accueil pour les étudiants étrangers

 2015-2017 : Développement national et multiplication des syndicats de quartier

  • 15 décembre 2014 – Formation d’une équipe de militants rennais pour lancer une alliance citoyenne à Rennes (35).
  • 2 février 2015 – Lancement des syndicats de quartier de Teisseire et Abbaye à Grenoble selon le modèle grassroots organizing d’ACORN, et affiliation au mouvement ACORN international.
  • 8 décembre 2015 – Victoire des locataires HLM de Teisseire avec l’obtention des rénovations énergétiques de 850 logements du quartier. 1000ème membre engagé à l’Alliance Citoyenne de Grenoble le même mois.
  • 1er février 2016 – Lancement de l’Alliance Citoyenne d’Aubervilliers et obtention en juin de la même année de la 1ère victoire avec les remboursements de charges abusives pour les locataires HLM d’Emile Dubois.
  • 2 avril 2016 – Assemblée générale de l’association à Grenoble qui change les statuts pour créer l’Alliance Citoyenne comme mouvement national.
  • 25 janvier 2017 – Lancement d’une 2nde alliance Citoyenne en région parisienne à Gennevilliers (92) avec Stéphane Lavignotte et le soutien de la Mission Populaire.
L'écologie pour nous aussi_Villeurbanne_juillet 2020
Le 23 juillet 2020, les habitants de la cité Monod de Villeurbanne (69) sont allés occuper leur bailleur social pour demander des rénovations

2018-2022 : Structuration en syndicats citoyens pour le service public ou les droits civiques

  • 23 septembre 2017 – Création de l’Institut Alinsky avec les chercheurs Julien Talpin et Hélène Balazard pour diffuser les méthodes d’organisation des communautés d’habitants.
  • 14 avril 2018 – Lancement à Grenoble avec le syndicat des Grenoble Habitants d’une nouvelle forme d’organisation des usagers des services publics à l’échelle de la ville.
  • 12 juillet 2018 – Assemblée fondatrice du syndicat des femmes musulmanes libres et voilées. 320 femmes signataires de la pétition pour l’accès aux piscines en maillot à manches longues.
  • 4 avril 2019 – Lancement de l’Alliance Citoyenne à Lyon et Villeurbanne (69). En 2019, 348 membres s’engagent avec l’Alliance sur ce territoire.
  • Avril 2019 – Interpellation du Ministre du logement, à la copropriété des Joyeux à Aubervilliers. Elle sera inscrite dans le plan “Initiative copropriétés”.
  • Juin 2019 – Victoire du Syndicat de locataires des Grenoble Habitant·es : obtention de la réorganisation du service de proximité de Grenoble-Habitat.
  • Juillet 2019 – Actions de désobéissance civile pour le changement du règlement intérieur des piscines de Grenoble pour l’autorisation du maillot de bain couvrant.
  • 12 février 2020 – Organisation du syndicat des Handi-citoyen·es pour le droit à l’accessibilité et la dignité.
  • Mars 2020 – Les Syndicats de locataires s’organisent durant le confinement et mobilisent face aux endettements locatifs. 118 familles de l’OPH d’Aubervilliers voient leur dettes annulées.
  • Juillet 2020Premières actions victorieuses à Lyon et Villeurbanne. “L’écologie pour nous aussi”, avec l’obtention des travaux de chauffage dans les HLM de Monod ou encore l’accès aux salles de sport Interval, Keep Cool et Wellness pour toutes les femmes.
  • Juillet 2020 – Assemblée fondatrice des Hijabeuses.
  • Décembre 2020 – L’Alliance Citoyenne s’agrandit en Seine-Saint-Denis à St Ouen et l’Ile-Saint-Denis.
Les Handi-Citoyen·nes se mobilisent pour l'accessibilité dans la ville de Grenoble (Juin 2020)

2021-2022 : Coordination entre les syndicats et les villes pour structurer des campagnes à l’échelle nationale

  • Février 2021 – Les locataires des logements passoires se coordonnent pour créer une campagne nationale Stop Logements Passoires.
  • Mars 2021 – Les Handi-Citoyen·nes dénoncent les pannes d’ascenseurs prisons et publient un rapport pour interpeler les pouvoirs publics.
  • Mars 2021A Villeurbanne, les habitant·es de Monod se mobilisent et interpellent les élu·es pour accélérer les travaux de rénovation.
  • Juillet 2021 – Les Hijabeuses font un entraînement de foot au siège de la FFF pour obtenir le changement du règlement qui les exclut.
  • Septembre 2021 Le Syndicat des Femmes de la Rue obtient le prolongement de la durée d’hébergement pour chaque appel au 115 à Grenoble.
  • Octobre 2021 – Le Syndicat des Femmes musulmanes lance la pétition #MonCorpsMonChoixMonMaillot dans le cadre du dispositif d’interpellation de la ville de Grenoble.
  • Février 2022Les Hijabeuses se mobilisent et obtiennent la suppression de l’amendement visant à interdire tout « signe religieux ostensible » lors des compétitions sportives. Elles lancent une pétition qui réunit plus de 70 000 soutiens.
  • 16 mai 2022Le Syndicat des Femmes musulmanes obtient le changement du règlement des piscines de Grenoble, autorisant le port du maillot de bain couvrant tout comme le topless.
Le 16 mai 2022, approbation du conseil municipal de Grenoble du règlement autorisant les maillots-couvrants et topless dans les piscines grenobloises (Photo par JEFF PACHOUD)
Ressources
Assemblée fondatrice de l’Alliance Citoyenne (04/12/2012)
0
membres engagé·es avec l'Alliance
« La force de l’Alliance Citoyenne, c’est à la fois la diversité dans les combats et les personnes, et en même temps on se rejoint tous derrière un principe de justice, malgré nos différences. Ce qui compte c’est nos valeurs universelles. »
Sana Souid
Présidente de l'Alliance Citoyenne
Les origines et sources d'inspiration

Les initiateurs de l’Alliance ont été inspirés par les mouvements citoyens au Canada, à Londres ou aux Etats-Unis. Saul Alinsky fut d’ailleurs le premier à se proclamer community organizer là-bas, il a construit des syndicats de citoyens dans les quartiers pauvres de Chicago, à partir de 1939.

Mal-logement, délinquance, précarité, défiance à l’égard des institutions, repli communautaire, creusement des inégalités… la plupart des problèmes touchant les quartiers américains au 20ème siècle avaient pour lui une seule et même cause : le fossé trop grand entre ceux qui ont des positions de pouvoir et ceux qui n’en n’ont pas.

Fondateur de l’Industrial Area Fondation en 1940, Saul Alinsky appuie l’organisation d’alliances citoyennes à Chicago, Baltimore, Saint Louis, dans l’État de New York ou en Californie. Par la suite, différentes branches du community organizing se développent. IAF, PICO, ACORN sont parmi les plus importantes fédérations nationales capables de mettre en mouvement des millions de citoyens. Elles diffèrent principalement par la façon dont elles sont structurées, certaines s’appuyant sur des organisations collectives (églises, mosquées, associations) pendant que les autres construisent à partir des membres individuels structurés par quartier. Edward T. Chambers, John Baumannont, Wade Rathke ou encore César Chavez font parti des plus fameux organisateurs qui, dans les années 70, ont développé le community organizing dans ses multiples formes. Des avancées sociales de grande ampleur ont été acquises par ce long travail d’organisation.

En 1995, ces méthodes traversent l’Atlantique pour la première fois avec le lancement d’une alliance citoyenne à Londres, TELCO (The East London Community Organization), élargie depuis à tout le Royaume-Uni pour fonder Citizens UK. Quelques années plus tard, de nouvelles villes européennes s’y mettront comme DICO à Berlin.

2010-2012 : Genèse, le projet ECHO

En 2010, une équipe de Grenoblois, inspirés par les méthodes du community organizing de Saul Alinsky et formés à Londres, cherche à adapter cette forme d’organisation de la société civile dans le contexte français.

Entre septembre 2010 et juillet 2012, trois apprentis-organisateurs (Solène Compingt, David Bodinier et Adrien Roux) rencontrent 600 habitants des quartiers de l’agglomération. Tisseurs de colères et d’envies de changement, ils les encouragent à lancer des campagnes sur la baisse des charges dans les HLM, l’accueil des étrangers ou les horaires de travail des femmes de ménage.

Des leaders issus de groupes variés (congolais, pastorale des jeunes, centre culturel musulman, église évangélique, association de quartier) émergent pour préfigurer ce qui deviendra en décembre 2012, l’Alliance Citoyenne. Parmi eux, Mathieu Ilunga, Khaled Ghrissi, Haby Coulibaly, Abdelkader Benyoub, Bernard Faure, Nacera Izeroukene, Coco Tembo, Magdaline Dimitrova et Abderahmane Kriouille constitueront les membres du premier Conseil de l’Alliance.

L'Alliance Citoyenne en image