Agir contre les passoires énergétiques

La précarité énergétique est une réalité sociale vécue par 12 millions de personnes en France. Les membres de l’Alliance Citoyenne sont déterminés à lutter contre les logements énergivores. A Grenoble, les locataires HLM sont passés à l’action pour dénoncer le froid qu’ils subissent dans leurs logement l’hiver. A Saint-Martin d’Hères et à Aubervilliers, les copropriétaires se sont mobilisés pour la rénovation thermique de leur logement.

|GRENOBLE| - A Saint-Martin d'Hères, 183 logements en lutte contre la précarité énergétique.

« C’est invivable, tout l’hiver on est malade, explique Sylvie, locataire du bailleur social OPAC38 à Renaudie. Il fait froid, l’air passe à travers la fenêtre et fait des courants d’air dans tout l’appartement.  »

Infiltrations, fenêtres décrépites, dans la commune de Saint Martin d’Hères, les locataires du quartier Renaudie subissent de plein fouet l’hiver glacial.

Des logements énergivores

Dans ces logements, les fenêtres n’ont pas été changées depuis 30 ans. Dans ces logements, les menuiseries autour des fenêtres n’ont pas été changées depuis 30 ans. Résultat, les fenêtres ne ferment plus correctement car les cadres sont gondolés.

La précarité énergétique, une réalité économique et sociale vécue par 1 Français sur 5.

Selon l’Observatoire national de la précarité énergétique (ONPE), près de 6 millions de ménages, soit environ 12 millions de personnes, éprouvent des difficultés à payer leur facture de gaz et d’électricité ([1]). La précarité énergétique touche majoritairement les classes sociales les moins élevées. Selon un rapport de l’ADEME, « les ménages les plus pauvres consacrent 15 % de leur revenu aux dépenses énergétiques contre seulement 6 % pour les plus riches ».

« Pour compenser, on  augmente la température du radiateur et on doit même en rajouter un d’appoint. »

Mais le manque d’isolation fait grimper la facture de chauffage, sans pour autant apporter le minimum de confort permettant d’affronter la vague de froid. Les courants d’air mettent en péril les budgets des locataires du parc social.

 A la suite de quatre rendez-vous avec Mme Rueff, la directrice générale de l’OPAC38, la direction du bailleur social s’est engagée à remplacer les menuiseries vieillissantes  à conduire une étude sur l’état des VMC, dont les dysfonction-nements entraînent le déve-loppement de moisissures et d’humidité dans les logements.

Des rapports d’enquête :

Enquête sur la précarité énergétique au Village Olympique pour interpeler l’autorité métropolitaine sur la réhabilitation nécessaire (Alliance Citoyenne)

Enquête sur les pratiques d’une propriétaire d’immeuble ne louant qu’à des portugais souvent illettrés en vue de déposer plainte (procédure en cours)

Rapport sur l’inégalité territoriale du prix de l’eau entre Aubervilliers et Paris pour outiller les leaders de l’Alliance afin d’interpeler les candidats aux élections législatives sur la circonscription

|GRENOBLE| - Précarité énergétique, l'Alliance Citoyenne mène l'enquête

|GRENOBLE & AUBERVILLIERS| - Vers la rénovation thermique des copropriétés

Alternativez-vous ! Un partenariat avec Les Amis de la Terre

Dans les quartiers de Grenoble, Aubervilliers, Gennevilliers, des centaines de membres habitent dans des appartements très mal isolés. Dans la copropriété Les Joyeux à Aubervilliers, les familles payent jusqu’à 4000€ de charges de chauffage annuelles. Dans celles du quartier Renaudie à Saint Martin d’Hères, des dizaines de personnes sont en situation de précarité énergétique et les infiltrations d’eau, fenêtres vétustes et problèmes de ventilation rendent les habitants malades.

Les bâtiments représentent 43% des dépenses d’énergie en France selon l’ADEME. Le Grenelle Environnement avait engagé en 2017 la France dans un plan de diminution de 38% des consommations d’énergie. 10 ans plus tard, des progrès insuffisants sont réalisés. Parmi les bâtiments problématiques, les copropriétés dégradés dans les quartiers populaires. Fin 2016, l’Alliance Citoyenne a lancé avec les Amis de la Terre et la Fondation Abbé Pierre le projet Alternativez-vous à partir de son expérience de mobilisation réussie pour la rénovation thermique dans les logements sociaux.

A Grenoble comme à Aubervilliers, les copropriétaires s’organisent pour demander la rénovation thermique de leur logement. Le projet Alternativez-vous prouve que l’on peut lutter contre le changement climatique tout en obtenant des victoires sur les conditions de logements des copropriétaires.