Accueil » Actualités par quartiers

Fermeture de la crèche des 3 POM’: Les élus au CCAS refusent de recevoir les demandes des assistantes maternelles

« Des nounous près de chez nous » demandent les parents des enfants concernés par la fermeture de la crèche familiale des 3 Pom’. Hier, ils sont venus soutenir les assistantes maternelles de la crèche, reçues en rendez-vous par les élus du CCAS.

Les Assistantes maternelles se sont présentée jeudi 12 juillet 2018 au CCAS pour demander le maintien de la crèche de proximité, le maintien de leur journée de RTT toutes les deux semaines et le changement de direction de cette crèche, pour mettre fin aux pressions qu’elles subissent quotidiennement. Alors qu’elle s’y était engagée, Mme Martin, élue à la petite enfance, ne s’est pas rendue au rendez-vous.

« On demandait une protection, ils nous ont donné une sanction »

Les assistantes maternelles de la crèche des trois Pom’ avaient interpellé les élus dans un courrier en novembre 2017 pour demander leur protection contre une direction qui abusait de son pouvoir. « On demandait une protection, ils nous ont donné une sanction » affirme une assistante maternelle. Cette sanction, la fermeture de la crèche familiale des 3 POM,  est le résultat d’une étude qui a été menée de janvier à mai 2018 par le CCAS pour analyser les tensions qu’ils y avaient au sein de la crèche. Cette étude est vivement contestée par les assistantes maternelles, pour qui les seules tensions existantes étaient celles découlant de l’abus de pouvoir de leur directrice.

« On sort avec le sentiment de ne pas avoir été protégées et de ne pas avoir été écoutées »

Les élus ont refusé de prendre en considération la demande des assistantes maternelles de repenser la nouvelle organisation. Ils ont également refusé la demande de délai repoussant le changement d’établissement à la rentrée prochaine (septembre 2019) afin de faciliter l’organisation des parents et des assistantes maternelles.

Grâce à l’alliance entre parents et assistantes maternelles, ces dernières ont toutefois obtenu la satisfaction de l’une de leurs revendication : le maintien d’un jour de RTT par quinzaine qui était remis en cause. Les élus au CCAS ont également annoncé qu’ils étudieront un plan d’aide aux transports pour réduire les coûts des assistantes maternelles qui se retrouvent plus éloignées de leur crèche et une réorganisation pour réduire le nombre d’aller retours entre la crèche et leur domicile où elles exercent.

Insatisfaites du rendez-vous, les assistantes maternelles enverront dans les prochains jours une lettre pour demander une rencontre d’urgence avec M. le Maire et Mme Martin qui ne s’est pas présentée au premier rendez-vous.

Pas sûr que les élus partent en vacances l’esprit tranquille, un préavis de grève sera déposé la semaine prochaine.