Alors, démolition ou rénovation ?

Pas de réponse ? Pas de dialogue ? Les habitants ne se laissent pas abattre.

Sous une pluie torrentielle, ils se réunissent devant la réunion de l’Union de Quartier pour accueillir les élus et cette fois faire entendre leur voix. Surprenant comité d’accueil :  casques de chantier sur la tête, rouleaux de peinture à la main et chansons taquines pour les élus. Finalement une réponse est donnée : les bâtiments seront démolis… mais on ne sait pas quand !! Passée la frustration, les habitants font le point : il faut maintenant préparer le RDV obtenu avec le maire pour parler de l’agenda des travaux et des conditions du relogement et  toujours en se serrant les coudes !

Au préalable les habitants avaient prévenus des journalistes.

Article du Dauphiné Libéré

France Bleu Isère

Radio Grésivaudan

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.