Accueil » Actualités par quartiers » Grand froid : les locataires ont occupé le hall de leur bailleur pour demander un plan d’isolation d’urgence de leurs appartements

Grand froid : les locataires ont occupé le hall de leur bailleur pour demander un plan d’isolation d’urgence de leurs appartements

Infiltrations, fenêtres décrépites, les locataires du quartier Châtelet subissent de plein fouet l’hiver glacial. Emmitouflés dans des couvertures, ils sont venus se réchauffer chez leur bailleur Actis, à l’agence Paul Cocat. Actis s'est engagé à visiter tous les appartements concernés pour lancer les travaux nécessaires.

Ce jeudi 1er mars, une trentaine d'habitants résidant rue Marius Riollet ont occupé l’agence du bailleur Actis au 20 Bis avenue Paul Cocat. Munis de couvertures, de bonnets, de gants, les habitants membres de l’Alliance Citoyenne Abbaye ont  revendiqué le droit à la chaleur dans leur appartement.

Les fenêtres de ces 120 logements sont toutes d'origine, posées en 1967. Elles sont en bois, en mauvais état et ferment mal. Un peu plus de la moitié des appartements subissent des infiltrations d’eau quand il pleut. Pour lutter contre le froid lié à la mauvaise isolation, les locataires s’équipent d’un chauffage d'appoint. Résultat : les factures d’électricité sont salées et les charges s’envolent. Ils font partie des 5,6 millions Français en situation de précarité énergétique (INSEE 2013). Pour 48 % d’entre eux, cela amène des migraines et 22% sont victimes de bronchites chroniques (chiffres CREAI-ORS Gefosat, 2013 disponibles sur le site de l’ONPE).

"C'est invivable, tout l'hiver on est malade, explique Linda, locataire rue Marius Riollet. Je vis au dernier étage et il y a de l'humidité qui rentre quand il pleut, dans la cuisine et dans ma chambre…  J'ai fait tout le nécessaire pour alerter les autorités. Ils sont venus trois fois pour constater les dégâts. Mais j'attends toujours qu'ils viennent faire les travaux nécessaires pour que cet appartement soit vivable."

Actis s'engage: "Les fenêtres dont la vétusté est avérée seront changées"

La direction a accepté de recevoir les membres de l'Alliance Citoyenne pour entendre leurs revendications concernant le froid et l'humidité permanente dans leur appartement. Le directeur des services de proximité, Laurent Richiero, s'est engagé, dans un délai d'un mois, à mener des visites techniques dans chacun des appartements des 71 signataires de la pétition pour constater la vétusté des fenêtres et les problèmes d'isolation. Les cas avérés d'infiltration d'eau donneront alors lieu à des remplacements en urgence. Les membres de l'Alliance Citoyenne se félicitent de ces engagements de la part d'Actis et vont suivre de près le dossier pour s'assurer que les locataires aient enfin le confort et la chaleur auxquels ils ont droit.