Accueil » Actualités par quartiers » ''La SDH rend malade les locataires''

''La SDH rend malade les locataires''

Aujourd’hui les locataires du bailleur SDH au Village Olympique payent des factures de chauffage d’environ 90 euros par mois. Çà n’empêche pas d’avoir froid souvent, de voir des moisissures avancer sur les murs et autour des fenêtres. Et le fait que des infiltrations augmentent dans certains cas à l’humidité ambiante, n’arrange rien au confort des logements.

Les bâtiments, vieux de bientôt 50 ans ne sont pas bien isolés. Les locataires d’Actis vivent eux, juste en face dans les mêmes types de bâtiments, dans des logements qui ont été réhabilités et leurs factures sont autour de 50 euros pour les charges de chauffage par mois.

Les conséquences ? Des maladies à répétition, un sentiment d’abandon, de honte, une dégradation croissante des bâtiments, des situations financières compliquées, …

Décembre 2015 : On vote ensemble que c’est une priorité d’en savoir plus sur les intentions du bailleur par rapport à la réhabilitation des bâtiments (et notamment l’isolation thermique) et de faire en sorte qu’elle soit faite rapidement.

Janvier 2016 : Ecriture d’une lettre à la chargée de secteur, Mme Koudlanski, le responsable du patrimoine M. Sanhet, et le directeur général M. Rolland.

Février 2016 : Toujours aucune réponse. On prépare une action pour débarquer déguisés en malade au siège de la SDH. Le matin même de l’action, on nous envoie un mail avec des propositions de rdv avec la responsable territoire… On maintient l’action dans le but d’obtenir des informations pour préparer ce rdv. Malgré les engagements pris par M. Fracchiola, nous ne recevrons pas d’informations.

09 mars 2016 : Le rdv ! Une délégation est reçue par les responsables technique et territoire de la SDH. Nous avons trois points à l’ordre du jour :

La date, la qualité des travaux et une prise en charge par le bailleur d’une partie des charges de chauffage.

Ils nous annoncent que les travaux commenceraient en 2024 pour finir en 2026-2027. Pour un budget de 23 millions d’euros. Par contre, ils s’engagent à commencer les travaux pour installer des VMC (systèmes de ventilation) dans les appartements dès 2017. En juin 2016, les habitants recevront les informations. En plus de faire l’installation des VMC pour 2017, ils se sont engagés à faire remonter notre mécontentement vis-à-vis de la date tardive de la réhabilitation à leurs ‘’patrons’’ pour faire en sorte d’avancer le calendrier.

Comme pour de nombreuses réhabilitations, celle du VO prendra en compte : l’isolation toit / sous-sol / façades, les systèmes de ventilation, les installations de chauffage (notamment les radiateurs pourraient être changés), les gaines techniques, l’évacuation des eaux usées, les installations électriques.

Aujourd’hui, les bâtiments sont théoriquement en catégorie D en termes de performance énergétiques.  Ils vont au moins passer en catégorie B ‘’pour que ça vaille la peine de faire les travaux’’.

Nous demandons à ce qu’un geste soit fait vis-à-vis des locataires : puisque la SDH ne veut pas réhabiliter avant 11 ans, elle pourrait prendre en charge une partie des charges de chauffage. Leur réponse : les personnes qui choisissent de louer ces appartements payent en fonction de l’état et de l’âge des bâtiments. La consommation générale et théorique est normale selon leurs études, il n’y a donc pas lieu de rembourser les locataires.

Les membres du comité vont décider de la suite de la campagne avec les autres membres du quartier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.