Accueil » Actualités par quartiers » Bilan de l’année 2017 : campagne pour l’amélioration du chauffage des logements sociaux d’Aubervilliers

Bilan de l’année 2017 : campagne pour l’amélioration du chauffage des logements sociaux d’Aubervilliers

La campagne chauffage

Lors de l’assemblée du 28 octobre, certains habitants ont signalé que le chauffage chez eux ne fonctionnait pas. Ils décident alors d’organiser une action éclair le lundi suivant, le 30 octobre, et d’aller au siège de l’OPH pour demander des explications. C’est une belle réussite puisqu’une dizaine de personnes seront présentes, y compris des personnes dont le chauffage fonctionne, démontrant la solidarité qui se construit lorsqu’on se réunit ! Un adjoint responsable d’agence a reçu les habitants et expliqué que depuis le 9 octobre, le chauffage ne fonctionne pas suite à une fuite d’eau sur le réseau de SEDIF/Veolia : SEDIF/Veolia a tardé à réparer la fuite, et une deuxième s’est déclenchée, le tout détériorant les canalisations. L’OPH s’engage à ce que le chauffage soit rétabli dès aujourd’hui dans les immeubles où les réparations sont finies, et au plus tard le vendredi suivant pour les autres immeubles des allées Charles Grosperrin et Pierre Prual. C’est donc une belle petite victoire obtenue ce jour là puisque le chauffage sera effectivement remis en route !

Etat actuel de la bataille.

La campagne chauffage n’a pas été plus approfondie alors que de nombreux problèmes subsistent : depuis le 19 décembre, une nouvelle fuite dans les circuits d’eau ont causé l’arrêt du chauffage jusqu’au 24 décembre dans le quartier Emile Dubois ! Une revendication sur le chauffage a été intégrée à la plateforme de revendications de la marche du 6 décembre 2017 à la Mairie d’Aubervilliers pour des logements dignes et salubres (nous demandons de vérifier le bon état de marche du système avant la date de mise en fonction), il faudrait donc continuer de pousser sur ce point. C’est en effet un bon exemple du problème qui nous empêche souvent d’obtenir des victoires concrètes : la multiplicité des acteurs qui se renvoient la balle. En l’occurrence, le SEDIFVeolia est coupable mais l’OPH ne peut pas se dédouaner de sa responsabilité de veiller à la bonne exécution des contrats avec les entreprises. Face à cela, faut-il aussi se mobiliser contre les manquements au service public de SEDIF/Veolia concernant le réseau d’eau courante ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *