Accueil » Actualités par quartiers » Précarité énergétique au Village Olympique: une élue de la Métro s’engage à mettre la pression à la SDH

Photo du Dauphiné Libéré - Christine Garnier chez les locataires précaires énergétiques de la SDH

Précarité énergétique au Village Olympique: une élue de la Métro s’engage à mettre la pression à la SDH

Le 15 Mars dernier, les membres de l’Alliance Citoyenne du Village Olympique ont reçu Christine Garnier, élue au logement à la Métropole de Grenoble, dans un des logements de la SDH. Accompagnée par François Molard, Directeur du Foncier et de l’Habitat à Grenoble Alpes Métropole, elle a écouté les témoignages et revendications des locataires en situation de précarité énergétique. 

Une mobilisation continue face à un bailleur qui se déresponsabilise

Cela fait maintenant plus d’un an que les locataires de la SDH au Village Olympique se mobilisent pour obtenir la réhabilitation thermique de leur logement. Face à eux, le “bailleur social” SDH, fermé au dialogue, prétexte à chaque mobilisation une nouvelle raison pour ne pas réhabiliter: d’autres logements sont prioritaires, la SDH n’a pas les moyens de financer un tel investissement, etc. Pourtant, le bailleur social refuse de communiquer sur sa stratégie et de réaliser des diagnostics objectifs des logements: aucune transparence ne garantit la véracité des arguments avancés par le bailleur.

Les locataires de la SDH font leur propre diagnostic: 73% sont en situation de précarité énergétique

Face au mépris du bailleur social qui refuse de réaliser des diagnostics, les membres de l’Alliance Citoyenne ont réalisé eux-même une enquête auprès d’un échantillon représentatif à 5% des 630 logements SDH du Village Olympique.
Dans ces logements énergivores construits en 1968, 73% des locataires interrogés sont en situation de précarité énergétique et 88% ont souffert du froid dans leur logement cet hiver. Mais il ne s’agit pas du seul symptôme de la très mauvaise isolation des logements, puisque 69% des locataires ont des moisissures visibles dans leur logement (sur les murs, plafonds, dans les placards), et 35% des familles interrogées ont vu se développer des maladies liées à l’état des logements, notamment chez les jeunes enfants (maladies respiratoires, allergies, etc.).

Christine Garnier veut “continuer à mettre la pression” à la SDH

Lors de cette rencontre, Christine Garnier a partagé le constat présenté par l’enquête. Elle a réaffirmé le caractère prioritaire du Village Olympique dans l’agglomération grenobloise: le VO est Quartier Politique de la Ville et compte plus de 25% de logements sociaux (critères établis). Christine Garnier explique vouloir “continuer à mettre la pression” au bailleur social pour faire avancer les dates des travaux, et soutient la démarche des membres de l’Alliance Citoyenne. A ce jour, aucun accord entre le bailleur et la Métro n’a été communiqué à ce sujet.

Résultats enquête – Précarité énergétique SDH VO

 

Photo du Dauphiné Libéré – Christine Garnier chez les locataires précaires énergétiques de la SDH

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.